Les Psy-Causent

Publié le

 

       
 " Sans la reconnaissance de la valeur humaine de la folie,  

c'est l'homme même qui disparait."     

François TOSQUELLES

 
    " On juge du degré de civilisation d'une société à la façon dont elle traite ses fous "
Lucien BONNAFE

 

" Qu'un lieu soit ouvert ou fermé, ça ne dépend pas uniquement des murs..."

François TOSQUELLES 

             

    " Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit "

Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, 1789

    

 

 

 

C' qui nous motive

 

*        Créer un espace d'échange, de réflexion, de transmission et du lien entre toutes les personnes sensibles à une psychiatrie humaniste, par le biais de soirées thématiques inspirées par le désaliénisme, la psychothérapie institutionnelle et la psychanalyse.

 

*   Apporter un autre regard sur les personnes souffrant de pathologies psychiatriques.

 

*    Donner la possibilité à tous les citoyens de participer à ces rencontres, de s’exprimer et de donner leur avis sur l’Accueil de la Folie dans la société.

 

*   Donner du sens à nos pratiques (l'humain et les valeurs humaines au centre de nos préoccupations et de nos institutions, considérer le patient comme un sujet pas un objet, le rejet des dérives sécuritaires et de la criminalisation des patients, le refus des prises en charges modélisées, standardisées, protocolisées, classifiées, la défense de la singularité des patients, des équipes soignantes et des institutions, le collectif au service du patient, développer la politique de secteur et le lien social...)

 

*   Soutenir et accompagner des projets thérapeutiques de resocialisation pour des personnes nécessitant un suivi psychiatrique.

Les Psy-Causent

Commenter cet article

C. 05/01/2015 14:52

Je découvre votre site et me réjouis d'avoir pu explorer des liens, regarder le documentaire "Un monde sans fous ?", entre autres choses. Depuis mon internement pour une grave dépression, où j'ai constaté non seulement la non(mal)traitance des pathologies plus graves mais en plus le mélange effrayant des patients, livrés à eux-mêmes faute de personnel, je me renseigne beaucoup sur la psychiatrie. Je ne peux que me désoler du mouvement dans lequel elle s'inscrit. Heureusement, je suis suivie par de bons professionnels (parmi eux, pas de psychiatre, mais une psychologue qui accorde de l'importance à la thérapie, même si elle doit durer un peu, ce qui n'était pas le cas en HP...)
Merci pour votre site.

Groupe de parole à visée thérapeutique 14/10/2014 02:56

Je vous applaudis pour votre article. c'est un vrai exercice d'écriture. Poursuivez